Albanie, et la route est une fête

J’ai l’impression que le voyage va commencer aujourd’hui. Mon appréhension est sans commune mesure avec ce que j’ai pu éprouver jusque là. On n’a rien vu mais on nous en a tant dit. C’est un peu comme un film d’horreur où l’on entendrait parler du monstre sans le voir. Il en serait assurément plus terriblement effrayant. Eau du robinet non potable, structure routière en désuétude, quid de la délinquance, comportement des automobilistes… Naissance du chaos, naissance du stress. Les questionnements s’enchainent rapidement dans le cerveau qui a du mal à traiter ces multiples sollicitations.

Jusqu’ici, nous avancions en territoire connu. Sans mystère. Italie, Croatie, Monténégro c’est du gâteau. Mais avec la frontière Albanaise arrivent tous ces doutes qui s’imposent à nous. Je vois se dresser en face de moi une montagne d’incertitude. Mais telle est notre route. Et tout ce qui fait mal nous fait avancer, alors avançons.

Douane, tampon, drapeau de l’aigle à deux têtes sur les uniformes, ça y est, c’est parti.

Il aura fallu 10 minutes au douanier avec un trou dans la tête et son copain amoureux des Solitaires sur son PC des années 80 pour tamponner nos passeports. La frontière est passée. On y est. Alors, je lève les yeux. Le tableau présente une Mercedes, 3 bureaux de change et un grand drapeau rouge d’un aigle à 2 têtes.

Premier soulagement. Finalement, le monstre n’a pas l’air si méchant.

On range les passeports, et on se met en route. Premiers kilomètres, première charrette à contre-sens tirée par un âne, premier contact et premiers sourires. Les voitures nous doublent et nous klaxonnent. Nous mettons un certain temps à comprendre la réelle signification de ces coups de klaxon donnés à votre hauteur – et qui peuvent parfois, mais principalement au début, après on s’habitue, vous effrayer.

Un jour, alors que nous avions quitté l’axe principal (et ses vendeurs le long de la route proposant poules vivantes empilées à la douzaine dans des cageots à fruits ou d’énormes poissons d’élevage gisant au soleil des heures durant) pour pique-niquer, notre attention fut attirée par un nuage de poussière s’approchant de nous au pas de course. Quelques secondes suffirent pour distinguer l’action déjà à notre hauteur : un Albanais, debout sur la charrette, tenant les rennes de son âne lancé au galop sur le petit chemin de terre et de cailloux, tout feu tout flammes, tel un gladiateur dans toute sa superbe à l’assaut de l’ennemi.

Nous lui fîmes immédiatement signe pour lui demander de le prendre en photo, et lui dans un élan d’incompréhension et de sympathie arrêta sa monture dans un dérapage contrôlé et descendit de son poste de pilotage pour nous saluer. Puis, il nous fit monter à bord, le temps d’une photo de chacun de nous aux commandes. Ca lui tenait vraiment à coeur et tant pis si nous n’avions pas réussi à le photographier lui, ce fut un instant inoubliable !

Le soir même, une autre rencontre incroyable, celle d’Aleks qui nous a prêté un bout de son jardin en bord de lac pour y planter notre tente. Il nous a invités à dîner avec lui, et nous a servi tout ce qu’il avait de meilleur : pain maison, poissons du lac pêchés du jour, tomates vertes au vinaigre, miel de sa production et du raki artisanal pour faire descendre le tout ! Nous avons passé une incroyable soirée et le lendemain matin nous nous somme réveillés au cancanement des canards domestiques et avons ensuite repris la route ensoleillée.

Là-bas, la signification du klaxon est toute différente de la nôtre. Il faut la voir comme un point sur l’axe aux deux extremums : Salut mon ami / Dégage connard. Pour plus de facilité, je propose la figure ci-dessous.


Explication des klaxons Albanais

On peut dans un premier temps remarquer, que les interactions restent essentiellement positives, amicales et chaleureuses. Ce qui est grandement confirmé par les encouragements et les sourires des passagers. Car le véhicule albanais n’est pas une affaire solitaire, oh non ! Il y a toujours au minimum 4 passagers. Avec un ou deux enfants supplémentaires gambadant dans la voiture ou debout sur les genoux du conducteur et tenant le volant. Normal.

En Albanie, la route est une grande fête. Tous ceux qui l’empruntent en sont les invités et célèbrent ensemble le plaisir de rouler ensemble ! Et puis c’est quelque chose de sérieux : des voitures toujours très propres (à vue de nez, une moyenne de 3 ateliers de lavage automobile par habitant) et très classes. Mais attention, la classe Albanaise, c’est à dire : Classe A ou classe E. Oui, parce qu’ici, c’est Mercedes ou rien du tout. Parfois Jaguar, BMW, un âne, une charrette, et pour les plus démunis : une Renault ou une Fiat (Panda 4×4 de préférence).

Le nom « Albania » signifie le pays des aigles… Personnellement, je pense que Mercedesbania serait plus adapté. C’est pas parce qu’on a pas vu d’aigles, mais bon…

Ce qu’on remarque également, c’est la curiosité. La joyeuse curiosité des enfants qui te dévisagent et cherchent l’interaction à tout prix. Très déstabilisant au début. Les scènes où 10 à 15 gosses t’encerclent et te parlent en albanais et où le plus hardi d’entre eux, te demande d’où tu viens en anglais. Ca impressionne un peu au début, mais on s’y fait rapidement, on monte d’un cran notre sociabilité et nous entrons en contact. Un truc s’ouvre en nous. D’abord timidement puis de façon ostensible. Après quelques jours, on cherche le contact. On salue : «  Mirditza ». Et finalement on adore ça. C’est génial ! Trop drôle ! Ces charrettes, ces tricycles motorisés, ces ateliers de lavage de voitures en ringuette, ces transports de matériaux de construction en scooter, en tracteur. Une chose est universelle : dès qu’ils nous voient ils nous sourient, toujours. Toujours un retour à nos signes, toujours positif. Toujours le sourire, toujours la banane. D’ailleurs, je reviens sur ce que j’ai dit, je pense que, du coup, le nom le plus adapté serait Banania. Autant pour eux, que pour nous, c’est le sourire aux lèvres que l’on traverse ce beau pays. Et pourtant, même si les villes ressemblent à la banlieue défavorisée d’une ville du Nord après une catastrophe atomique et où l’urbanisme aurait été pris en charge par des Roms, on adore ce pays. Définitivement.

Anthony et Caroline

21.11.14 On a échangé nos Brompton - Lezhë - Albanie

21.11.14 On a échangé nos Brompton – Lezhë – Albanie


21.11.14 On a échangé nos Brompton - Lezhë - Albanie

21.11.14 On a échangé nos Brompton – Lezhë – Albanie


21.11.14 Je gueule - Lezhë - Albanie

21.11.14 Je gueule – Lezhë – Albanie


22.11.14 Canard chez Aleks - Albanie

22.11.14 Gentil canard chez Aleks – Albanie


22.11.14 Parku Natyror Rajonal Ulëz - Albanie

22.11.14 Parku Natyror Rajonal Ulëz – Albanie


22.11.14 Parku Natyror Rajonal Ulëz - Albanie

22.11.14 Parku Natyror Rajonal Ulëz – Albanie


22.11.14 Parku Natyror Rajonal Ulëz - Albanie

22.11.14 Parku Natyror Rajonal Ulëz – Albanie


22.11.14 Shkopet - Albanie

22.11.14 Shkopet – Albanie


22.11.14 Shkopet - Albanie

22.11.14 Shkopet – Albanie


22.11.14 Shkopet - Albanie

22.11.14 Albanais en costard – Shkopet – Albanie


22.11.14  Petit beurre Serbe - Albanie

22.11.14 Petit beurre Serbe – Albanie


24.11.14 Burrel - Albanie

24.11.14 Burrel – Albanie


23.11.14 Tente gelée en camping chez les bonnes soeurs - Albanie

23.11.14 Tente gelée en camping chez les bonnes soeurs – Albanie


23.11.14 Copine gelée en camping chez les bonnes soeurs - Albanie

23.11.14 Copine gelée en camping chez les bonnes soeurs – Albanie


23.11.14 Tente gelée en camping chez les bonnes soeurs - Albanie

23.11.14 Tente gelée en camping chez les bonnes soeurs – Albanie


24.11.14 Départ de chez les bonnes soeurs - Albanie

24.11.14 Départ de chez les bonnes soeurs – Albanie


24.11.14 Maison typique - Albanie

24.11.14 Maison typique – Albanie


24.11.14 1ère industrie du pays - Albanie

24.11.14 – 1ère industrie du pays – Albanie


24.11.14 2ème industrie du pays - Albanie

24.11.14 – 2ème industrie du pays – Albanie


24.11.14 Bulquize - Albanie

24.11.14 Bulquize – Albanie


24.11.14 Bulquize - Albanie

24.11.14 Bulquize – Albanie


24.11.14 Bulquize - Albanie

24.11.14  Atmosphère près de la mine de chrome – Bulquize – Albanie


24.11.14 Pauvre ours -  avant la frontière Macédonienne - Albanie

24.11.14 Pauvre ours – avant la frontière Macédonienne – Albanie




Share Button
21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout