Comme à la maison en Corée du Sud

Bon alors la Corée, à quoi ça ressemble ce pays ? Vous prenez un crayon, pas trop appointé, et vous dessinez une petite péninsule accrochée à droite de la Chine. Une sorte de pénis géographique assez petit et bien pendant. Vous la divisez en 2. Côté nord copain avec les Chinois, l’autre, sud avec les Américains. Vous y mettez de belles montagnes verdoyantes, pas trop hautes, vous y ajoutez des chênes, des cerisiers, et des pins rouges et de belles maisons traditionnelles pleines de coquetteries, surtout au niveau du toit.

Réservés, voire sauvages, les Coréens sont super amicaux et généreux après la mise en confiance. Un peu comme les Français en fait, la calvitie et la bedaine en moins. En plus, ils ont un masque sur la bouche et le nez, des gants et des visières immenses façon collier canin pour pas se gratter après une intervention chirurgicale – car le bronzage c’est le mal.

Très important pour compléter le tableau, mettez leur un smartphone à hauteur de la seule partie du visage encore découverte. Vous les faites marcher, surtout les jeunes, mais pas que, dans les rues avec cette espèce de carotte didactique.

Parmi les choses que nous avons particulièrement apprécié, c’est leur infrastructure pour les vélos. Des pistes cyclables abritées de panneaux solaires, des guides avec cartes détaillées gratuites, des aires de repos, des petits kiosques, des toilettes et des campings gratos. Bien que même en l’absence de campings, on a vite compris qu’on pouvait dormir n’importe où. On a commencé sagement, un peu cachés dans un parc, puis on a vite pris nos aises. Comme à la maison. On a investi les jardins des musées, les terrains des universités, les kiosques et les aires de pique-nique. Bref, on s’est pas vraiment gênés. Et pour prendre la douche, pas de problème, on faisait chauffer l’eau avec le réacteur à essence qui nous sert de réchaud. Une fois l’eau bien chaude, hop, on reverse le tout dans la vache à eau. Et en suspendant les 8l d’eau chaude en hauteur, on obtient une douche d’extérieur tout confort. Le pied. C’est vraiment la liberté quand on peut camper n’importe tout avec hygiène et tranquillité.

Même si j’ai eu un peu honte quand, la jolie maison traditionnelle, celle du musée, a faillir partir en fumée quand de l’essence enflammée s’est échappée du réchaud. Celui-là, on regrette un peu de l’avoir pris. Ça coûte une fortune, c’est lourd et ça ne cuit pas, ça crame. Y’a qu’un mode. Pas la peine de vous dire combien Caroline adore. Mais bon, en l’absence de gaz, c’est mieux que rien. Bref, j’allume le réchaud sur la plateforme en bois, je sais, c’est pas très malin, mais j’ai toujours une gourde remplie d’eau à coté, sait-on jamais. Le réchaud s’allume normalement, et là, il se met à fuir des gouttes enflammées qui se propagent dans les rainures du bois. Sereinement, je prends ma gourde pour éteindre ce petit feu naissant. Je ne sais pas si vous avez déjà eu la brillante  idée d’essayer d’éteindre de l’essence en feu avec de l’eau. Ben, je vais vous le dire tout de suite, c’est pas terrible. L’eau se glisse en-dessous de l’essence et sans l’éteindre, elle transporte à toute allure le filet d’essence en feu sur le plancher, pour le déverser à l’endroit même ou l’on trouve un joli tas de feuilles mortes. Vous voyez le spectacle. Y’a le réchaud qui crame toujours sa flamme d’ 1m de haut (j’exagère pas) et un bon décilitre d’essence qui s’en échappe et qui commence à faire brûler les feuilles mortes sous la maison traditionnelle.

Quand j’étais gamin, je rêvais d’être pompier, du coup, on peut dire, que c’est un rêve de gosse que j’ai accompli quand j’ai sauté dans le feu pour éteindre à coup de pompes ce qui était en train d’arriver. Et, en tant que sauveteur du patrimoine Coréen, j‘estime qu’une petite statue avec une gourde dans la main et une paire de pompes en flamme ne serait pas de trop.

Anthony

400 jours - Seoul - Corée du sud (2 sur 25)

Aéroport de Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul 2 - Corée du sud (23 sur 23)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul 2 - Corée du sud (20 sur 23)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul 2 - Corée du sud (13 sur 23)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul 2 - Corée du sud (9 sur 23)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul - Corée du sud (15 sur 25)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul - Corée du sud (20 sur 25)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul - Corée du sud (19 sur 25)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul - Corée du sud (13 sur 25)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - Seoul - Corée du sud (9 sur 25)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - 1er jour de vélo - Corée du sud (3 sur 11)

Rendez-vous à la boutique Aesopica de Park Young Jin, artisan du cuir (et passionné de Bromptons !), Séoul – Corée du Sud


400 jours - 1er jour de vélo - Corée du sud (6 sur 11)

Aesopica – Séoul – Corée du Sud


400 jours - 1er jour de vélo - Corée du sud (1 sur 11)

Aesopica, Séoul – Corée du Sud


400 jours - 1er jour de vélo - Corée du sud (7 sur 11)

Aesopica, Séoul – Corée du Sud


400 jours - 1er jour de vélo - Corée du sud (8 sur 11)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - 1er jour de vélo - Corée du sud (9 sur 11)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - 1er jour de vélo - Corée du sud (10 sur 11)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - 1er jour de vélo - Corée du sud (11 sur 11)

Séoul – Corée du Sud


400 jours - 3ème jour de vélo - Corée du sud (1 sur 9)

Gulam-Ri – Corée du Sud


400 jours - 2ème jour de vélo - Corée du sud (11 sur 14)

Barbecue avec Il Soo Shin et ses amis – Gulam-Ri – Corée du Sud


400 jours - Copains cyclistes - Corée (1 sur 1)

Il Soo Shin et ses amis – Gulam-Ri – Corée du Sud


400 jours - 5ème jour - Corée du sud (26 sur 32)

Rizières – Corée du Sud


400 jours - 5ème jour - Corée du sud (18 sur 32)

Montagnes – Corée du Sud


400 jours - 5ème jour - Corée du sud (20 sur 32)

Karaoké sauvage – Corée du Sud


400 jours - 5ème jour - Corée du sud (22 sur 32)

Retrouver en Corée l’équipe Brompton Singapour – Corée du Sud


400 jours - 4ème jour - of au students camping - Corée du sud (2 sur 4)

Séchage après la pluie – Gaheung-Ri – Corée du Sud


400 jours - 5ème jour - Corée du sud (2 sur 32)

Gaheung-Ri – Corée du Sud


400 jours - 7ème jour - Corée du sud (14 sur 17)

Piste cyclable – Corée du Sud


400 jours - 7ème jour - Corée du sud (11 sur 17)

Rizières – Corée du Sud


400 jours - 7ème jour - Corée du sud (10 sur 17)

Tableau de bord du Brompton – Corée du Sud


400 jours - 6ème jour - Etape de montagne - Corée du sud (2 sur 5)

La sécurité avant tout – Corée du Sud


400 jours - 5ème jour - Corée du sud (27 sur 32)

Rizières – Corée du Sud


400 jours - 7ème jour - Corée du sud (16 sur 17)

Fin de journée – Corée du Sud


400 jours - 3ème jour de vélo - Corée du sud (8 sur 9)

Crépuscule – Corée du Sud


400 jours - 5ème jour - Corée du sud (32 sur 32)

“Punaiiiise la baignoire, en plus y’a du bain moussaaaaaant !! ” – Station thermale de Suanbo – Corée du Sud


400 jours - James WS - Corée du sud (18 sur 28)

Pont cyclable – Corée du Sud


400 jours - James WS - Corée du sud (3 sur 28)

Rescapée des flammes – Corée du Sud


400 jours - James WS - Corée du sud (15 sur 28)

Totem – Corée du Sud


400 jours - James WS - Corée du sud (12 sur 28)

Nakdong Ri – Corée du Sud


400 jours - James WS - Corée du sud (16 sur 28)

Nakdong Ri – Corée du Sud


400 jours - James WS - Corée du sud (22 sur 28)

James et sa fiancée qui nous ont reçus comme des rois – Gumi – Corée du Sud


400 jours - James WS et et Heyli - Corée du sud (3 sur 18)

Sur la route avec James – entre Gumi et Busan – Corée du Sud


400 jours - James WS et et Heyli - Corée du sud (5 sur 18)

James et son ami – entre Gumi et Busan – Corée du Sud


400 jours - James WS et et Heyli - Corée du sud (12 sur 18)

Busan – Corée du Sud


400 jours - James WS et et Heyli - Corée du sud (10 sur 18)

Notre amie Hye Li nous a emmenés visiter le temple du Nail Art – Busan – Corée du Sud


400 jours - James WS et et Heyli - Corée du sud (18 sur 18)

Avec Hye Li – Busan – Corée du Sud


400 jours - Cuisuine à Busan - Corée du sud (2 sur 12)

Visière traditionnelle – Busan – Corée du Sud


400 jours - Ferry Corée Japon (18 sur 24)

Busan – Corée du Sud


400 jours - Ferry Corée Japon (20 sur 24)

Busan – Corée du Sud


400 jours - Ferry Corée Japon (21 sur 24)

Ferry – Busan – Corée du Sud



Share Button
4 vues0 commentaire